La parole éducative

Titre: La parole éducative

Auteur: Joseph Rouzel

Éditeur: Dunod 2005

Résumé: Le travail éducatif se fait dans une rencontre humaine. Les éducateurs n’ont pas tiré toutes les conséquences de cette évidence : la relation avec les personnes prises en charge s’engage avant tout dans la parole. Au-delà de l’aide et des prestations matérielles apportées légitimement à des personnes en souffrance, l’acte éducatif se fonde avant tout sur des paroles échangées. La parole de fait devient éducative.

D’autre part, ce que fait un éducateur ne se voit pas. L’un passe un après-midi à jouer au foot avec un groupe d’enfants, un autre accompagne un SDF à l’hôpital. A priori on serait en droit de se dire : n’importe qui peut le faire ! Car l’acte que tente de produire un éducateur et qui vise un changement chez le sujet qu’il accompagne, est invisible. On ne peut en savoir quelque chose que dans l’après-coup, à condition de le rendre transmissible en l’élaborant, là aussi, dans la parole.

C’est en agissant au plus près du quotidien, dans les petits riens que trament les échanges de paroles, qu’un éducateur résiste et lutte contre l’entropie inhérente à la nature humaine. Ce faisant il participe, en acte, d’une science totalement inexacte, celle, qu’on pourrait, par excellence, dire humaine, et que l’auteur nomme « anthropie ». La micro-anthropologie de l’éducateur rejoint la macro-anthropologie des sociétés humaines. La parole est ainsi au centre de tout processus d’humanisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *